Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 10:52

numerisation0002.jpg

Aujourd'hui, il n'y a pas que les mutuelles étudiantes qui s'envolent...

Hier, c'était ma pré-rentrée. De 9h à 10h. Bon, ça casse pas trois pattes à un canard, mais tout de même. Cette pré-rentrée symbolisait mes premiers pas dans la peau d'une salariée.

** Monte sur l'estrade, prend le micro**

"Parce que oui, je vous l'annonce, une fois la première phase de sage-femme validée - ce qui équivaut à l'acquisition d'une Licence si on se projette loiiiin dans une intégration universitaire - les sous commencent à tomber du ciel (ou du CHU) directement dans nos mimines.

- Mais c'est formidable ! Des étudiants qui sont payés !

- Oui madame, c'est Formidable avec un grand F! C'est même Foutrement Formidable" **pluie de postillons**

Je me complaîs même à me dire que je viens de rentrer en Master 1 de Sage-femme.

Mais tout ça a beau briller d'une lueur d'espoir, dans les faits faut vraiment chercher le petit rayon de lumière sous la crasse. Je suis payée oui, mais 82,48€ par mois Net pour le travail que je réalise pendant mes stages, soit approximativement 108h par mois. Si on calcule bien le pro rata horaire, je suis payée 0,76 € de l'heure. Et encore, c'est sans compter le fait que législativement nous devrions être aux 40h/semaine, soit 120h par mois et un salaire de 0,68 € de l'heure.

Comme dirait ma maman, "Vous êtes payés à apprendre au moins, c'est déjà bien". Maman a sans doute oublié que quand elle était externe bac +4 comme moi, elle gagnait 100€ par mois et avait la possibilité d'être rémunérée pour ses gardes. Elle a oublié ce que c'est d'être externe, parce qu'ils représentent une force de travail bien moindre que celle d'une étudiante sage-femme, sans vouloir me la péter et rabaisser leur travail. Cet été, je formais des externes bac +5 gratuitement (pas de rétribution pour les ESF jusqu'à la rentrée de la 4eme année sur 5 voyons) qui eux-mêmes étaient payés 195€/mois pour passer la matinée à m'écouter et à faire un ou deux examens pour le reste du temps, et ça n'intéressait pas la moitié d'entre eux. Allez comprendre.

Mais je viens de lire un topic sur e-carabin (le forum national des étudiants en médecine) et eux-mêmes se plaignent de leur conditions de rémunération. J'en conclue que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, et que tous les étudiants dans le secteur médical et paramédical sont exploités.

Nous abordons ensuite le sujet de l'intégration universitaire. Navrée, ** prend le micro** "C'EST UN ARTICLE UN PEU REVENDICATIF". Comme l'a dit notre professeure principale de cette année, "vous vous faites avoir, mais ça commence toujours comme ça, les réformes". En effet, nous voulons depuis des années que la formation au métier de sage-femme rejoigne les bancs des formations universitaires, comme le sont les autres professions médicales (médecine, dentaire, pharmacie...), chose que nous avons partiellement acquis depuis l'année dernière puisque les gens là-haut commencent à dire que notre formation fait bien 5 ans et pas 4 - bah oui, avant on comptait pas la première année de médecine et le concours voyons - et queeee... tadam... vu que la formation fait 5 ans, ça pourrait effectivement être un master. Parce qu'avant avec 4 ans ben on pouvait prétendre qu'au niveau licence.

Bref, master, master, ça sonne doux aux oreilles. Oh oui. Mais nous, notre promotion sortira diplomée sans avoir le niveau de master, le temps que ça rentre dans les textes et dans la pratique.

Par contre... ben figurez vous que les frais d'inscription à la fac de cette années s'élevaient comme ceux d'un master. Faut bien financer... euh... financer quoi? "Si tu t'es fait couillonner tape dans tes mains! **clap clap**"

 

Enfin. Si ça présage de quelque chose de bon pour les promotions futures... on va pas s'en plaindre. Si c'est juste pour payer plus et rien gagner... c'est moins cool.

Ah. Et maintenant que je suis salariée avec mes 82,48€ je suis considérée comme une travailleuse très très TRES précaire. Donc à moi les max d'allocations (pleurons le trou de la sécu que je creuse au tractopelle), adieu la sécu sociale étudiante. Je n'aurais plus jamais le choix entre LMDE et SMEBA. Snif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ellis Lynen - dans Stage & Hopital
commenter cet article

commentaires

adie 14/09/2010 23:57


Je pleure pour toi ! Enfin je compatis :s


Présentation

  • : Patate y Patata
  • Patate y Patata
  • : Encore un blog sans grande prétention dont la principale inspiration est... ma vie ! Bonne lecture
  • Contact

Catégories