Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 15:37

http://140.116.253.135/newHomePage/manager/form/drug/drug_pic/F0857501Tractocile_085750_1_980806.JPG

Plus je découvre le monde hospitalier, plus je comprends pourquoi la santé a un coût et que celui-ci est cher; lorsque je débats sur les allocations, le remboursement des médicaments et ce genre de choses, certaines personnes me disent "bah un jour on payera les médicaments, comme ça les gens arrêteront d'en bouffer au petit dej' et les gellules ne feront plus partie du tableau aux côtés de la tartine beurrée et du jus d'orange." Et ma foi, j'ai de plus en plus tendance à penser qu'on devrait faire quelque chose pour que certains arrêtent de dépasser les bornes.

Le médicament que vous avez en photo est le plus cher qu'il m'est été donné de préparer et de tenir entre mes mains - et pendant le stage dans lequel je suis en ce moment, j'en prépare pour 2 patientes au moins par jour, sans compter les patientes de l'autre côté du service . L'Atosiban est un produit pharmaceutique inhibiteur de l'ocytocine, on l'utilise en dernier recours pour arrêter les contractions chez les femmes enceintes qui se lancent trop tôt dans le travail de l'accouchement pour leur permettre d'avoir un bébé un poil plus gros que 600g à la naissance. Ce médicament est composé de deux petits flacons de 3cm chacun, contenant respectivement 0,9mL et 5mL. Il s'administre à des débits très précis sur 48h. Il coûte 450€.

En soit, une patiente à qui je donne ce médicament et qui fait tout pour se reposer et ne pas avoir de contractions ne me dérange pas; elle a comprit l'enjeu, la gravité, et sans qu'on lui dise le prix de ce qu'on lui passe dans les veines pendant 2 jours elle a bien saisi que sa situation est grave et qu'on utilise les dernières cartes avant le fatal accouchement d'une crevette.

Il y en a d'autres à qui j'aimerai bien faire payer leurs médocs. Du style la cocotte qui refuse de se contenter de ses patchs à la nicotine et qui débranche elle-même la seringue contre avis médical pour aller fumer sa clope en bas, ou qui va s'asseoir dans son fauteuil parce qu'elle en a assez d'être allongée. Réalises-tu ma belle, que tu es en train de jeter 500€ par la fenêtre sans compter le prix que coute ton hospitalisation et celle future de ta petite mouche de 800g qui aurait 1 "chance" sur 2 de devenir handicapée? Ta dépendance est forte, certes, mais tout cela ne mériterait-il pas que tu pleures dans ton lit contre tes copines de lycée qui t'ont fait tomber dans le tabagisme et que tu te colles tes 5 patchs les uns sur les autres si nécessaire? Alors que moi je lâche quelques larmes en voyant qu'il reste un tout petit fond dans le flacon que je n'arrive pas à prélever avec ma seringue et que ce que j'ai entre mes mains correspond à l'ensemble du contenu de mon compte en banque, toi tu vas t'asseoir au fauteuil parce que tu en as assez de rester allongée au bout de 24h? Tu n'as qu'à te le payer, le produit. Peut-être que tu resterai allongée.

 

A l'inverse, pour les femmes qui n'arrivent pas à avoir des contractions à la fin de la grossesse, on met au fond du vagin une sorte de bandelette de 2cm bourrée de prostaglandines pour les aider à rentrer en travail et dilater le col de l'utérus. Ces 2cm coûtent 90€ pour 24h. Comment peut-il être possible de le perdre dans les toilettes 30 min plus tard sans vouloir sortir son carnet de chèque en culpabilisant sur le trou de la sécu creusé à la pelleteuse? Car tu comprends que nous on ne va pas te laisser avec ton enfant dans le ventre pendant encore 6 mois, donc on va t'en remettre un autre. 180€ dans le tutu en 2h, j'espère que tu saisis pourquoi j'ai pas envie de prendre ça avec le sourire.

 

De même, quand on consultation on te demande si ça te gratte fort sur les bras et les jambes au point de te réveiller la nuit et de te lacérer les membres, n'imagine pas qu'on te demande si tu as des moustiques chez toi; c'est une maladie. Ce n'est pas la peine de t'inquiéter et de répondre "oui" en te disant que si tu as quelque chose par malheur, on va le découvrir avec une prise de sang. Car le petit tube qu'on te prescrirait coute 30€. Alors réfléchis bien. Est-ce que tes moustiques valent 30€? En es-tu bien sûre?

 

Je ne dis pas que les patients français font exprès de consommer des soins; pour le dernier exemple cité, c'est dans une autre culture que les femmes répondent "oui" à toutes nos questions sans réaliser le prix que cela va nous coûter d'aller vérifier leurs dires. Je me demande juste quelle attitude je dois adopter? Dois-je culpabiliser les patients en leur demandant s'ils seraient prêts à payer ce qu'ils consomment sans ciller? Ou dois-je considérer que la santé n'a pas de prix et qu'ils n'ont pas à s'en vouloir d'avoir leurs pathologies? La question reste en suspens depuis quelques années déjà...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ellis Lynen - dans Stage & Hopital
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Patate y Patata
  • Patate y Patata
  • : Encore un blog sans grande prétention dont la principale inspiration est... ma vie ! Bonne lecture
  • Contact

Catégories