Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 23:31

 

http://assas.files.wordpress.com/2007/10/td-a-tournuit-56.jpg?w=655

**ting**

Au hasard de ses battements d'ailes erratiques, un moucheron volant vient de se cogner à un de ces brûlants miroirs lumineux qui éclairent le ciel de la rue.

«  Oh là jeune homme, doucement! le hèle un autre moucheron qui tourne inlassablement dans la douce chaleur qui environne le lampadaire, tu vas te faire mal, calme toi.»

Un peu sonné, le jeune moucheron met quelques temps à réaliser d'où vient la voix, puis repère le vieux moucheron qui fait des symboles bien dessinés dans l'air un peu plus loin. Soulagé de trouver quelqu'un, il s'approche.

« Bonjour, je suis un peu perdu... vous pourriez m'aider?

-Perdu? Que cherches-tu?

-Et bien... à vrai dire je ne sais pas trop.

-Si tu ne sais pas quoi chercher, tu n'es pas perdu. Quel est ton problème? »

Le jeune moucheron décide de se mettre à danser avec le vieux moucheron, car le vol stationnaire le fatigue.

« Tu me perturbes encore plus l'ancien, mais tu as raison, ce n'est pas que je suis perdu, c'est juste que je suis là depuis quelques heures et ma foi, je ne sais pas pourquoi. Ni ce qu'on attend de moi.

-Tu penses que tu as un objectif?

-Et bien... je ne vois pas pourquoi je serais là sinon. Peut-être que je dois aller de lampadaire en lampadaire jusqu'en haut de la rue?

-Ah, l'aventure... »

Alors qu'ils parlent, d'autres moucherons accourent, se mettent à danser avec eux dans la lumière dorée du lampadaire. De loin, on dirait mille cendres incandescentes se balançant au gré du vent, mais qui jamais ne s'éloignent ni ne s'éteignent.

Le vieux moucheron reprend:

« Avant de partir, regarde en bas, là, que vois-tu? »

Le jeune moucheron jeta un regard vers le lointain. Là bas, à plusieurs mètres au moins, il vit une jeune femme assise sur sa terrasse qui tapotait sur le clavier de son ordinateur et qui de temps en temps leur retournait un regard. Elle avait des lunettes, et le visage étonnamment rouge, comme si elle avait prit un coup de soleil. Elle n'était pas très jolie, son visage n'était pas très harmonieux, et elle semblait presque mélancolique quand elle les regardait voler.

«  C'est une femme.

-Pourquoi est-elle là à ton avis?

-Pour écrire? Elle a l'air d'avoir de l'inspiration, tenta le jeune moucheron d'un ton hésitant.

-A vrai dire, je la regarde depuis tout à l'heure, et je ne comprends pas vraiment ce qu'elle fait, fit le vieux moucheron. Figure toi qu'elle écrit sur nous autres, les habitants de ce lampadaire. Sur toi aussi. Et sur moi. Je me demande bien ce qu'elle nous trouve d'intéressant, après tout nous ne sommes que des moucherons. Peut-être qu'elle, elle sait pourquoi nous sommes là, et si elle écrit sur nous c'est peut-être ici que nous devons être, ne penses-tu pas? »

Le jeune moucheron ralentit sa danse, pensif.

« Donc je suis ici pour elle. C'est beau. Tu crois qu'elle se rend compte de cette partie de ma vie que je lui offre?

-Je ne pense pas...

-Si je suis ton raisonnement, elle est là pour moi aussi. Elle m'offre sa vie. Sinon elle serait ailleurs.

-Exact.

-C'est beau. J'en suis touché. »

Ils la regardèrent écrire encore quelques minutes.

« C'est une écrivaine à ton avis? Chuchota le moucheron pour ne pas la déranger.

-Non non elle écrit pour son blog.

-Je me demande aussi pourquoi elle fait ça. Tu crois que nous, moucherons, intéressons les autres?

-Il faut croire, sinon elle ne serait pas là. Ou alors peut-être qu'elle écrit pour elle, pour son bonheur personnel.

-Peut-être qu'elle imagine aussi que l'écrire sur son blog lui permet de partager son bonheur à d'autres?

-Ce serait bien prétentieux. Gentil, mais prétentieux. Ce n'est pas facile de partager le bonheur, et puis, il vaut mieux le garder tout pour soi de peur qu'on ne le vole.

-Je ne sais pas. Moi je trouve que c'est un bel objectif. C'est d'ailleurs pour ça que je ne suis pas allé au prochain lampadaire, ajouta le jeune moucheron qui n'était plus si jeune. Si son bonheur tient à écrire sur moi, alors je reste. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Ellis Lynen - dans J'aime
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Patate y Patata
  • Patate y Patata
  • : Encore un blog sans grande prétention dont la principale inspiration est... ma vie ! Bonne lecture
  • Contact

Catégories