Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 23:22

http://1.bp.blogspot.com/_-ItYg6_Dhko/TIjX9uJYQoI/AAAAAAAACpY/E1Xj8a4Adcc/s1600/%C3%A9crire+est+une+arme.jpg

 

C'est une amie sage-femme qui vient de me dire "Oh, tu sais que tu as été tagguée sur le blog de Ni Sorcière Ni fée?" Au début, j'étais étonnée et perplexe. J'ai toujours l'impression que peu de gens lisent ce que j'écris, alors de là à être carrément tagguée par un autre blogueur , qui plus est Ni sorcière Ni fée, dont certains articles ont réussi à me saisir et me pétrifier sur mon fauteuil ! Rapidement, ce concept de chaine de blogueurs (sages-femmes!) devant écrire un article sur ce que c'est d'écrire m'a plû, et j'ai remonté la chaine jusqu'à l'article original de Passeur, avant de m'atteler à mon tour à cet exercice.

 

A l'origine de tout, je pense, il y a eu l'école primaire.

Mes premiers textes ont eu un succès mitigé; en CE1, mes parents ont été convoqué par l'institutrice parce que j'étais destinée à ne pas devenir une littéraire. Avec un air un peu désolé, elle a dit à mes parents que je ne saurais jamais prendre goût à l'écriture et la lecture et que mon cas était même un peu inquiétant.

Au collège, jeune fille trop grande, remarquable par sa coupe de cheveux ratée de 6eme (quoi de mieux pour passer cette étape délicate entre le primaire et le collège que de porter une coupe à la garçonne? Merci maman, les surnoms que mes tortionnaires ont daigné m'attribuer, "Touf-touf" et "Mme Doubtfire" resteront marqués au fer rouge. ), je me faisais allègrement cracher dessus au visage par les "filles de 3eme" et bousculer à la sortie des cours. J'ai appris à refouler, à ne rien dire, et à ne rien montrer. A feindre l'innaccessible. Pendant des années. Je lisais, et préférais vivre dans les livres et dans les mondes et les vies que je m'inventais plutôt que dans cette vie si peu flatteuse où je n'étais rien.

Le lycée a continué ainsi, mais la colère était montée en moi jusqu'à un seuil où ça débordait. Cette colère de se sentir piégée et de ne rien pouvoir exprimer. Mes amies de l'époque ne me ressemblaient pas et je ne leur parlais pas de tout ça.  J'ai décidé d'écrire dans mon agenda, ma vie, mes colères, mes amours.

 

Un garçon s'y est intéressé. Il m'a demandé à lire cet agenda. Et je lui ai fait lire. Il a écrit un petit mot sur une page, auquel j'ai répondu. Entre nous s'est instauré une relation épistolaire de plusieurs années; il est devenu un excellent ami, et j'ai découvert le goût de partager mes écrits. J'ai décidé de tenir un blog dès qu'internet est arrivé chez mes parents, donc très vite en terme de geekitude. J'ai écrit et tapé des histoires, des textes, des backgrounds de donjon et dragon... mon imagination pouvait enfin s'exprimer.

 

J'ai changé de plateformes de blogs comme on mue, en évoluant en style et en intérêts.Mais finalement, avec la découverte du métier de sage-femme, de l'obstétrique et du vaste champs de l'éthique, j'ai aboutit progressivement à parler surtout de mes études. Et je pense que ce blog ne sera, comme les autres, qu'une étape figée de ma vie le jour où je déciderai de parler de chaque semaine d'aménorrhée de ma première grossesse, de mes nausées, de mes contractions, de mes pertes vertes mousseuses et de mes rendez vous chez le gygy. Et c'est sans compter mes problèmes de crevasses et mes recettes de gateaux de lait maternel.

 

Sérieusement, je suis très attachée à ce lien que j'ai avec mes blogs (presque fusionnels, désolée pour le côté psychopathologique qui vous fait frissonner) ; mes périodes de silence sont le reflet de ma vie, tout comme mes périodes d'hyperactivité. Changer de bannière pour quelques patates différentes n'est pas anodin, je change simplement d'état d'esprit. Si un psychiatre veut se lancer dans un nouveau tye d'analyse psychiatrique, je suis matière à expérimentation. Je me porte même volontaire.

Je ne peux pas nier qu'écrire, aujourd'hui, c'est pour moi très narcissique et valorisant. Oui, je prend comme une fierté personnelle d'avoir 8 "j'aime" facebook sur un article. Un commentaire éclaircit ma journée (s'il est positif, sinon ça me la ruine). Et j'aime même des fois relire ce que j'ai écrit, en me disant qu'à un autre instant t , je n'aurais pas écrit la même chose. C'est un peu une photographie de mon état d'esprit à un moment, une sorte d'album photo.

 

Mais l'objectif ultime, c'est bien de réussir un jour à faire ma JRR Tolkien et d'écrire une histoire que je consignerai dans ce grand livre en cuir vierge que ma grand mère m'a offert le jour de ma naissance  :)

Et seuls les VIP y auront accès !

 

 

Et puisqu'il faut tagger, taggons ! Je ne suis pas membre du collège des blogueurs SF assidûs, mais j'aimerai bien avoir un petit article de 10 Lunes :) Et de tant d'autres blogueurs, médecins généralistes (ya de la crême chez eux aussi) et même de ceux qui ne sont rien de particulier mais qui aiment écrire ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ellis Lynen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Patate y Patata
  • Patate y Patata
  • : Encore un blog sans grande prétention dont la principale inspiration est... ma vie ! Bonne lecture
  • Contact

Catégories